Celui qui ne tenait pas ses bonnes résolutions ou comment gérer ses plans pour la nouvelle année

Assis au fond de son fauteuil, Marc semble las en ce tout début d’année. Trop de fêtes, trop de bruit, trop d’excès …

Sa démarche de coaching a déjà bien avancé depuis plusieurs mois, ses objectifs sont définis, son plan d’actions prend forme et pourtant, lors de cette sixième séance, il a l’air songeur, hésitant.

Cette pause de fin d’année l’a ébranlé. Il ne se sent jamais très à l’aise dans les réunions familiales car les conversations futiles sur les dernières vacances, la météo ou les grèves l’ennuient prodigieusement. Il ne sait plus parler d’autre chose que son métier et sa famille ne s’y intéresse pas, ils n’ont rien à se dire. Son job est peut-être le seul domaine de sa vie où il a l’impression d’être utile et positif, il y investit donc toute son énergie.

Que voudrait-il changer ? Il a cessé depuis longtemps de prendre de bonnes résolutions pour la nouvelle année. C’était enthousiasmant pendant quelques jours, puis la vie reprenait son cours et il se sentait honteux d’avoir abandonné toutes ces belles intentions.

Quel genre de belles intentions a-t-il ?

Se cultiver, sortir voir des expositions, mais il est si fatigué le week-end.

Maigrir, faire du sport, il en aurait bien besoin. Il a payé un abonnement à une salle de sport l’année dernière pour n’y mettre les pieds que deux fois. Déprimant comme bilan.

Il aimerait renouer avec ses amis de l’époque étudiante, la vie était facile, ils allaient au cinéma ou boire un verre . Il n’a plus le temps maintenant. L’énergie de Marc est au plus bas rien qu’en pensant à tout ce qu’il faut qu’il fasse.

Et pourquoi faut-il avoir de bonnes résolutions ? Et pourquoi faut-il s’y tenir ? Marc hausse les épaules.

Et s’il pensait à ce qui lui tient vraiment à cœur ? S’il devait ne revoir qu’un seul ami, lequel voudrait-il choisir ?

Pedro, son copain d’école ! Marc semble surpris par ce nom qu’il prononce car ils ne se sont pas vus depuis cinq ans. Avec Pedro, ils avaient partagé leurs rêves, leurs premières sorties, leur matches de tennis. Ils s’étaient consolés quand le charme d’une sirène leur tournait la tête pour les ignorer ensuite. Pedro était un garçon réservé, capable d’écouter et il savait comme personne remonter le moral de Marc avec son humour décalé. Il y avait une telle confiance entre eux. Marc n’a jamais retrouvé un ami dont il se sente si proche.

En parlant de Pedro, Marc a changé de posture. Il s’est avancé sur sa chaise, ses mains s’agitent, il s’anime.

Est-ce une bonne résolution de début d’année ? Non, depuis qu’il pense à Pedro, Marc a hâte de le contacter. Il semble porté par cette évidence, il a eu la chance d’avoir rencontré un ami fidèle, il veut faire son possible pour voir si cette amitié aura survécu au temps.

Que retire-t-il de cette séance ?

Il a toujours planifié ses projets comme on lui disaient de le faire les livres de management : avoir une vision, définir les bonnes priorités, construire un plan d’actions, poser des jalons …

Ça ne fonctionne pas pour Marc, il se lasse d’être trop raisonnable. Il a besoin que le changement qu’il décide dans sa vie soit une évidence, une urgence. Et qui sait, ajoute-t-il en souriant, peut-être Pedro et lui se motiveront-ils ensemble pour faire du sport ?

Ce Marc vous semble-t-il familier ? Dans quelle mesure ce portrait peut-il être utile ? J’attends vos commentaires avec … amitié 😉

Rejoindre la conversation

1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *